Action égalité Femmes-Hommes, grande cause du quinquennat

Face à des violences au travail

Si vous êtes témoin de violences au travail que devez-vous faire

Témoin direct (victime du même agresseur, témoin oculaire ou auditif de l’ambiance de travail ou de certaines agressions) ou témoin indirect (parents, époux, compagnon, ami, collègue, association auxquels les violences ont été rapportées, témoins des modifications de l’état physique ou psychologique de la victime), votre témoignage compte.

Pour témoigner et soutenir un ou une collègue en difficulté, vous pouvez vous adresser à l’Inspection du travail, au médecin du travail, aux représentants du personnel dans l’entreprise, à une association ou à une organisation syndicale.

Sachez que le Code du travail protège le ou la salarié/e qui témoigne du harcèlement sexuel contre les sanctions que l’employeur pourrait prendre à son encontre en les déclarant nulles.

La victime aura besoin de votre témoignage écrit pour appuyer son dépôt de plainte. Ces éléments pourront servir au juge s’il décide de mener une instruction à l’intérieur de l’entreprise.