Violences sexistes et sexuelles : elles/ils témoignent

En complément des spots TV qui illustrent des réactions possibles de l’entourage ou de simples témoins, le Gouvernement a souhaité – à travers des vidéos web d’1 minute - donner la parole à des personnes qui ont subi ou qui ont été confrontées à des violences sexistes et sexuelles. L’objectif est de leur permettre de partager leur expérience, en espérant que leurs témoignages inciteront d’autres personnes à réagir également.

Mathilde N. Superviseuse musicale junior

Alors qu’elle se trouve en boite de nuit, Mathilde aperçoit une jeune femme dans un état second. Un homme est assis à côté d’elle et semble très insistant : il veut qu’elle l’embrasse mais elle ne semble pas vraiment consciente. Face à cette situation, Mathilde décide d’intervenir en se faisant passer pour une amie de la jeune femme. Elle a ainsi pu l’extirper de cette situation et la ramener en sécurité auprès de ses amis.


Stéphanie E. Journaliste

Alors qu’elle rentre chez elle Stéphanie assiste à une scène de violences conjugales dans la rue. De nombreuses questions défilent dans sa tête : doit-elle intervenir ? Ne va-t-elle pas rentrer dans la sphère privée ? Après quelques minutes d’hésitation, une petite voix intérieure lui dit que oui, ça la concerne. Ça nous concerne tous !


Domitille R. Psychologue sociale

Mardi soir, dans un métro bondé. Un homme s’en prend à une femme : il lui caresse la joue à plusieurs reprises. Bloquée entre ses deux valises et tétanisée, la jeune femme n’ose pas bouger. Autour d’elle personne ne réagit. Domitille, qui assiste à la scène, décide donc de s’approcher de la jeune femme. Elle lui dit « Prends une valise, je prends l’autre et on va là-bas. » En sortant du métro, elle signale l’homme à la sécurité.


Raphaële M. Professeure de Self-défense

Ce n’est pas parce qu’on est une femme qu’on ne peut pas réagir face à son agresseur. Raphaële veut déconstruire les clichés sur les femmes « faibles » et leur redonner confiance dans leur capacité à réagir.
Qui que nous soyons, sportives ou non, l’important dans une situation d’agression c’est la détermination et la solidarité de tous, hommes et femmes.


Cybèle V. Comédienne

Victime de harcèlement sexuel au travail, Cybèle a été licenciée après avoir refusé les avances de son supérieur. Elle décide donc de porter plainte et recueille le témoignage de plusieurs autres victimes de cet homme. Cette démarche a certainement permis à d’autres femmes de ne pas être victimes.


Nora B. Surveillante dans un collège

Surveillante dans un collège, Nora assiste à une scène d’agression : un élève vient de mettre une main aux fesses d’une jeune fille. Alors qu’elle tente de lui expliquer la gravité de son geste, le jeune homme ne souhaite pas s’excuser et renchérit. La surveillante décide donc de faire remonter les faits au chef d’établissement pour qu’une sanction soit prise.


Karine L. Colonelle

Citoyenne et colonelle de la gendarmerie, elle souhaite rappeler la responsabilité de chacun face aux violences sexistes et sexuelles : le civisme, la vigilance, le respect ou encore la bienveillance citoyenne doivent devenir des réflexes pour nous tous. Forces de l’ordre et citoyens doivent combattre main dans la main les violences sexistes et sexuelles.


Vin’s Rappeur

Jeune rappeur de 25 ans, Vin’s a été particulièrement marqué par le phénomène #Metoo et ses textes sont le témoignage d’une génération qui ne veut plus voir ses sœurs, ses copines, ses mères souffrir. En tant qu’homme et artiste engagé, il affirme que « les souffrances des femmes sont les souffrances des hommes ».


Guy M. Docteur en psychologie du sport

Dans le milieu du sport où il exerce mais plus généralement dans la société, Guy observe la banalisation du sexisme verbal souvent sous couvert d’humour. Ce sexisme ordinaire, quand il est toléré, peut devenir une sorte d’autorisation à aller plus loin pour certains hommes. C’est pour cela qu’il faut le condamner sans relâche et rester vigilant.


Chahin M. Etudiant

Dans un métro tard le soir, Chahin croise le regard d’une jeune femme et comprend qu’elle est menacée par un homme qui se caresse en face d’elle. Ce regard il ne peut pas l’ignorer. Il ne peut pas rester assis et il va faire semblant de reconnaître la jeune femme pour qu’elle ne soit plus seule. Le fait de s’approcher suffira à faire sortir l’agresseur à la station suivante.